Dans quels cas faire appel à un traducteur juridique ?

La mondialisation et le libéralisme ont fait s’accroître les échanges entre différents pays. Accords internationaux, économie juridique, successions… Dans de nombreux cas de figure, la présence d’un traducteur juridique est incontournable. Quand est-il nécessaire de solliciter ses compétences ? Quelles sont les qualités requises à exiger ?

La traduction juridique, un travail de transcription et d’interprétation

La traduction juridique intervient dans de nombreux domaines liés aux affaires publiques ou privées. Si les besoins et l’application des compétences diffèrent, ce métier est nécessaire pour transmettre une information importante dont les termes techniques sont pointus. Le travail du traducteur vise à retranscrire le contenu d’un texte. Il veille également à effectuer une interprétation pour l’adapter à la langue du destinataire. Cette étape est primordiale pour rendre le contenu intelligible et compréhensible.

S’adapter à tous les aspects du droit pour effectuer une traduction de qualité

Des questions de fiscalité, un projet de fusion ainsi que toutes les branches du droit (immobilier, commercial, financier, international…) sont concernés par la traduction juridique. Elle intervient aussi pour l’obtention de certifications, la rédaction des actes notariés, les assignations en justice ou même l’élaboration de contrats de travail. L’étendue des champs d’application impose aux traducteurs de posséder des compétences évidentes de linguiste, mais également de juriste. Celle-ci étant fortement appréciée avec une spécialisation.

Choisir une agence spécialisée pour ses travaux de traduction juridique

S’il est possible de faire appel à des traducteurs indépendants, une agence de traduction offre de nombreuses garanties. En plus de proposer un devis de traduction clair et parfaitement établi, elle dispose de plusieurs traducteurs aux compétences variées. Cela permet de trouver plus facilement le profil adapté au projet de traduction, mais aussi d’assurer la qualité du travail et le respect des délais engagés. Autre point essentiel quand on se penche sur la traduction juridique, la question de la confidentialité est prise en compte.