Les présidentielles se font déjà ressentir

En France, la prochaine élection pour la présidentielle ne se tiendra qu’en 2017. Toutefois, cet évènement politique des plus importants se fait déjà largement ressentir aujourd’hui. En effet, que ce soit au sein des différents partis politiques ou chez les électeurs et simples observateurs, l’élection présidentielle de 2017 passe déjà ses premières épreuves. Le choix du candidat fait actuellement écho au niveau des divers partis politiques et, de leur côté, les citoyens commencent également à donner leur opinion sur celui qu’ils veulent voir à la tête de leur Nation. Voyons les détails !

president-69213_1920

Des sondages qui révèleraient déjà une part de vérité …

En France, depuis l’année dernière, les sondages d’opinion concernant les présidentielles de 2017 ont déjà débuté. Les résultats de ces sondages, dont l’un réalisé par IFOP, révèlent déjà une part de ce qui se passera durant la prochaine élection présidentielle. D’ailleurs, ils n’ont pas laissé les partis politiques et les observateurs attentifs indifférents. Les résultats de sondages ont suscité de vives réactions de partout, que ce soit de la part des partis et candidats concernés ou des autres politiciens et citoyens. Ces résultats constituent même pour les partis politiques des données nécessaires pour ajuster leur stratégie électorale, vu que l’élection ne se déroulera qu’en 2017.

Selon les résultats des sondages effectués par IFOP en janvier, Marine Le Pen serait en bonne posture pour les prochaines présidentielles. En effet, cette présidente du Front National serait en tête au premier tour quel qu’en soit le cas de figure. Elle remporterait le premier tour qui que ce soit les candidats proposés par l’UMP, le parti Socialiste ou tout autre parti politique. Environ 30 % des électeurs sondés ont choisi Marine Le Pen, contre 24 % pour Alain Juppé (Les Républicains) et 16 % pour François Hollande. Il en est de même si c’est l’ancien président, Nicolas Sarkozy, qui défendrait la couleur des Républicains. La présidente du FN l’emporterait avec 28 contre 25 % de suffrages.

De même, selon toujours l’étude réalisée par IFOP, le second tour serait toujours pour Marine Le Pen si elle arriverait en tête à tête avec l’actuel locataire de l’Élysée. Par contre, elle perdrait face à n’importe quel candidat de l’UMP.

Les primaires se jouent déjà au niveau des partis politiques

Si telles sont les différentes estimations pour le premier et second tour de l’élection présidentielle de 2017, et bien, les primaires sont également lancés au niveau des différents partis politiques. En effet, s’il est déjà plus ou moins évident que Marine Le Pen sera la candidate présentée par le Front National, pour les autres partis, les primaires ne font que commencer.

Pour le cas particulier de l’UMP, le duel se joue principalement entre Nicolas Sarkozy et Alain Juppé. Selon un sondage BVA, l’ancien président devancerait de 7 points Alain Juppé qui est à 31 % et les deux candidats joueront le deuxième tour. Mais là encore, Nicolas Sarkozy l’emporterait avec 52 % de suffrages contre 48 % pour Alain Juppé.

Jusqu’ici, ce ne sont encore que des estimations, mais elles nous renseignent déjà assez sur ce qui sera de la présidentielle de 2017.