La voiture autonome fait des progrès

Le monde actuel est synonyme d’évolution et de progrès. Décidemment, les dernières technologies font partie intégrante de notre quotidien. Plusieurs secteurs sont touchés, notamment les technologies de communication, la médecine, l’éducation et même le transport. Force est d’avouer que ces technologies  permettent de faciliter  notre vie de tous les jours. En parlant justement du secteur de transport, on  assiste actuellement à l’un des avancer majeur dans le monde de l’automobile : La voiture autonome.

Les progrès de la voiture autonome

On se pose souvent la question suivante : « Une intelligence artificielle pourrait-elle remplacer la présence humaine au volant d’une voiture ». Et bien, les dernières informations nous montrent qu’actuellement, c’est possible ! En plus, les voitures autonomes deviennent de plus en plus fiables. Il n’est pas ici question d’affirmer totalement que la robotique mobile peut remplacer l’homme, pas du tout. Mais le résultat du rapport fourni par les constructeurs autorisés à travailler sur les voitures autonomes, sous la demande de l’état de Californie a fourni les statistiques assez prometteuses sur l’avenir de la voiture autonome. En effet les données collectées par ces voitures sont la clef de leur évolution. Les dernières données de 2015 ont permis d’affirmer que plus ils rencontrent des situations anormales, plus la fiabilité future est bonne. D’après le document fourni par Google, le nombre de désengagements du mode automatique a nettement baissé sur l’année 2015.

Revue sur la voiture autonome

C’est une voiture qui est capable de rouler automatiquement  dans une structure routière  en toute autonomie, dans le trafic réel sans une intervention humaine. C’est une application du domaine de la robotique mobile. Ces véhicules sont équipés de capteurs numériques, dont les données sont traitées par des logiciels spécifiques. A partir de ces traitements le logiciel effectue une reconstitution de la situation routière en trois dimensions en reconnaissant les formes (panneaux, autres véhicules marquages aux sols) et emplois des algorithmes d’intelligence artificielle pour décider des actions à faire. Les actions décidées par le logiciel sont réalisées par servocommandes sur le mécanisme générales de la voiture (volant, frein, etc.)

Ces voitures ont pour avantages une diminution des accidents du fait d’un meilleur temps de réaction et d’une plus grande efficacité des systèmes informatisés. Elles permettent aussi la réduction des embouteillages du fait d’une  homogénéité  presque instantanée du trafic. Les passagers des véhicules pourront se focaliser sur d’autres activités comme effectuer des appelles ou la consultation de documents. Il n’y aura plus les contraintes liés aux à la conduite comme la santé du conducteur ou son âge.

Google_self_driving_car_at_the_Googleplex