search
top

Intempéries en Seine-et-Marne et Le Loiret

Depuis les fortes pluies du mardi 31 mai, plusieurs localités du centre de la France sont noyées sous les eaux. En effet, la montée de la Seine a fait beaucoup de dégâts surtout dans les départements de la Seine-et-Marne et du Loiret à cause de la crue du Loing. Cet affluent de la Seine a atteint des niveaux semblables voire supérieurs à ceux de la grande crue de 1910. À cela s’ajoute la montée de l’Ouanne, une rivière du Loing.

Départements en vigilance rouge

Depuis ces intempéries, les départements de la Seine-et-Marne et du Loiret sont placés en alerte rouge « inondations ».

Dix-huit départements dans le Nord-Est de la France ont été classés en vigilance orange dont le Loir-et-Cher, l’Indre-et-Loire, l’Indre, le Cher, la Meuse, la Moselle et la Meurthe-et-Moselle.

Quelles sont les conséquences dans le Loiret ?

Dans le département du Loiret où de fortes précipitations ont été enregistrées, la préfecture a déclaré que les cours et les activités périscolaires sont totalement suspendus dans tous les établissements scolaires (publics et privés).

Selon les dires des pompiers, les crues du Loing ont touché la majorité des communes du département (près de deux tiers). Ainsi, trois foyers pour personnes âgées ont été évacués à Fay-aux-Loges, Montargis et Châlette. La clinique de la ville de Montargis a aussi été évacuée avec ses 59 patients.

À Saran, près d’Orléans, l’usine de traitement des ordures ménagères a été inondée et est fermée pour une semaine au moins. Les accès à la zone industrielle de la ville ont été coupés empêchant de nombreux camions d’arriver à destination. La centrale pénitentiaire a été évacuée et ses quelque 300 détenus ont été transférés dans les prisons voisines.

Au Nord d’Orléans, l’autoroute A10 a été coupée depuis le péage de St-Arnoult-en-Yvelines bloquant par la suite 650 automobilistes. Selon les autorités, environ 200 d’entre eux ont été amenés dans le palais des sports d’Orléans en camion militaire. Douze camions militaires ont ainsi été sollicités pour les ramener à Orléans.

Quelque 300 pompiers ont été mobilisés et sont intervenus des milliers de fois depuis le début de ces intempéries. Dans la journée du mardi 31 mai, ils ont procédé à l’évacuation de près de 1 000 personnes.

intempéries

Quelles sont les répercussions en Seine-et-Marne ?

En Seine-et-Marne, le maire de Nemours a annoncé mercredi 01 juin l’évacuation de la ville que l’inondation a coupée en deux. Ainsi, plus de 2 000 personnes ont été évacuées.

La préfecture a déclaré que les cours sont suspendus jusqu’à nouvel ordre dans les établissements (écoles, collèges, lycées) de plusieurs communes. De nombreux pavillons ont été évacués et plusieurs axes routiers ont été coupés. Près de 160 pompiers sont mobilisés dans ce département et ont procédé à l’évacuation de 7 600 personnes.

Deux personnes ont trouvé la mort durant ces intempéries dans ce département. La première victime est une femme de 86 ans dont le corps a été découvert dans son pavillon dans le village de Souppes-sur-Loing. Selon la préfecture, la seconde victime est un cavalier de 74 ans emporté par les eaux dans la commune de Grégy-sur-Yerre.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*

top